Auteur Interview 

Rony Makosso, Délestage Criminel

Partager c'est aimer!

Sir Mategus 1er : Rony Makosso, il y a quelque temps vous avez activement participé à une anthologie … Nous vous laissons d’abord vous présenter.

Rony Makosso : Je suis écrivain, poète, auteur des textes interprétés en musique et producteur congolais vivant à Pointe-Noire. J’ai été contacté par Jean Baptiste Tati Utaliane, un collègue écrivain, qui m’a parlé du projet de l’Anthologie Ecrire à Pointe-Noire, initié par le poète congolais, Gabriel Mwènè Okoundji. J’ai tout de suite envoyé mon texte de nouvelle Délestage criminel aux éditions Acoria comme prévu. La sélection a été rude, mais ma nouvelle a été retenu. Cela m’a fait énormément plaisir de paraître dans une anthologie avec tous ces auteurs congolais que je respecte. Parmi lesquels, je peux citer, Aimée Manbou Gnaly, Tchitchelle Tchivéla, Alphonse Chardin Nkala et bien d’autres.

Sir Mategus 1er : Délestage Criminel justement, racontez-nous …

Rony Makosso : Délestage criminel, c’est l’histoire d’une jeune lycéenne nommée Virginie, à qui sa mère confie toute la responsabilité de la maison parce qu’elle doit passer tout son temps à l’église. Le père, absent parce que occupé par la charge de son travail, ne rentre que la nuit. Un soir, à la suite d’une coupure d’électricité, elle alluma, une bougie qui entraîna un incendie. Inconsciente au moment du drame, parce qu’elle sommeillait, épuisée par les travaux ménagers, elle resta dans le traumatisme d’avoir perdu ses deux frères jumeaux.
Inspiré par les suites d’incendies qui ne cessent de défiler dans la ville de Pointe-Noire, je voulais sensibiliser les parents sur les dangers de l’irresponsabilité parentale et sur les conséquences, bien qu’indirectes, des incessantes coupures d’électricité dans la ville. D’où le titre Délestage criminel.

Sir Mategus 1er : La nouvelle, Délestage Criminel, poursuit son bout de chemin au delà du noir sur blanc …

Rony Makosso : Des projets autour de cette nouvelle, il y en a beaucoup et il y en aura toujours. D’abord, il y a l’adaptation de la nouvelle en bande dessinée que nous allons proposer aux éditeurs. Il y a en cours l’écriture d’un scénario pour une adaptation cinématographique en court métrage. Et actuellement nous sommes en train d’enregistrer une version audio de la nouvelle, lue par l’artiste slameuse, Benie Blessing, du collectif Styl’Oblique Congo de Pointe-Noire. Une adaptation théâtrale est aussi prévue.

Sir Mategus 1er : Merci Rony Makosso… pour finir, quels sont vos projets à venir ?

Rony Makosso : L’actualité sera faite de plusieurs parutions. Il y a la sortie de mon roman Telles les fleurs qui éclosent aux éditions Le Lys Bleu en Octobre 2019.
Puis en Janvier 2020, il y aura la sortie de l’Anthologie multilingue de poésie congolaise, dans laquelle on trouvera mes poèmes en français et en langue Vili. Il y aura aussi beaucoup bien d’autres choses que le public va découvrir à travers les médias avant et après.

Merci à vous.

Partager c'est aimer!

Related posts

Laissez un commentaire