Gloire WaniefAuteur Interview 

Gloire Wanief, INTERVIEW

Partager c'est aimer!

Sir Mategus 1er : Bonjour Wanief et merci d’accepter cette invitation. Pour toutes les personnes qui te découvrent ici, je te laisse le soin de te présenter.
Gloire Wanief : je suis Gloire Wanief, j’ai 23 ans… je suis étudiant en architecture et auteur. Congolais résidant au Sénégal.

Sir Mategus 1er :Masculinité toxique et masculinité positive. Tu en as initié une grosse campagne sur Facebook. Quel en est l’essence, et pourquoi ?
Gloire Wanief : Difficile de répondre à cette question car je n’y ai pas vraiment pensé. La campagne a été initié sur un coup de tête. Mais je peux vous dire d’où ce coup de tête est parti. Depuis petit, j’ai toujours été interpellé par les campagnes contre les violences faites aux femmes mais je ne me sentais pas concerné puisqu’il s’agissait des femmes. Il y a quelques années j’ai appris avec grande tristesse que toutes ces violences sur les femmes sont commises par des hommes. J’ai été révolté de l’apprendre et j’ai commencé tout doucement à tout remettre en cause. Pour faire court, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il faut mieux éduquer les hommes afin d’atteindre une réelle égalité des sexes et tenter d’annihiler les violences sexuelles autant sur femme que sur homme. L’objectif de ma campagne est d’attirer l’attention sur le rôle négatif des hommes dans l’état actuel de choses (masculinité toxique) et proposer des solutions positives pour améliorer la situation (masculinité positive).

Sir Mategus 1er : je te donne 3 mots, et l’idée c’est que tu les emploies tous dans une seule phrase : masculinité – humanité – attitude.

Gloire Wanief : La masculinité positive est l’attitude qui sauvera l’humanité.

Sir Mategus 1er :Après WHO’S DAD, il y aura t-il un prochain roman ? Sinon, en général quelle est ton actualité ?

Gloire Wanief : Après WHO’S DAD, deux autres romans ont été publié (Kédibonaire et In Da Club) en 2019. Mon actualité la plus proche, c’est une rencontre qui aura lieu à Dakar le 30 Novembre pour discuter d’égalité des sexes. J’ai aussi un nouveau roman qui sera disponible en début d’année prochaine.

Sir Mategus 1er : Merci Wanief , un mot pour terminer ?

Gloire Wanief : Faisons le nous-mêmes.
Merci à toi Auguste.

Partager c'est aimer!

Related posts

Laissez un commentaire