Association 

Paniers Solidaires de l’ UNION-CONGO avec Jos KIGNOUMBI

Partager c'est aimer!

Rendre des comptes, c’est bien le nerf de la guerre même lorsqu’on remue ciel et terre afin d’obtenir les capitaux nécessaires pour la réalisation d’une action.

Faire ce qui a été dit, dire ce qui a été fait… seulement, force est de constater que très peu d’organisations, gouvernementales ou non, se livrent clairement à cet exercice de transparence… ceci, au point de réduire à néant la sensibilité des donateurs.

Bon élève en la matière, se révèle alors l’organisation des entrepreneurs congolais UNION-CONGO qui après un appel aux dons – lequel fut visiblement entendu, dans le but d’aider quelques familles nécessiteuses en cette période de crise sanitaire – est revenue vers ses donateurs avec un compte rendu.

Dans la matinée du dimanche 14 juin 2020, l’organisation à tenue dans l’enceinte de la commune de Loandjili, la distribution des denrées alimentaires aux différentes familles. Puis, s’en est suivi dans les délais, un rapport détaillé adressé à ses âmes sensibles ayant favorablement répondu aux paniers solidaires.

Cette initiative de jeunes leaders, dynamiques et déterminés s’inscrit dans le cadre de la matérialisation de leur responsabilité sociale; comme le souligne Monsieur Jos KIGNOUMBI, président d’UNION-CONGO.

Les dons furent en espèces déposées sur la plateforme leetchi et via les numéros mobile money de l’organisation. Sur ses deux interfaces, les donations s’élevaient respectivement à 927.575 FCFA et 165.500 FCFA, pour un total de 1.093.075 FCFA redistribués comme suit ; 300.000 FCFA à l’orphelinat cœur Angélique de Brazzaville, et 793.975 FCFA à Pointe-Noire pour la mise en œuvre de l’action sur le terrain par les membres de l’union.

Ainsi donc, 28 familles furent retenues des divers quartiers de la ville Océane :
– 8 à Loandjili
– 2 à Makayabu
– 1 à 418
– 1 à Mvou-Mvou
– 2 à André-Jacques
– 3 à Quartier Culotte
– 1 à Mbota Carlos
– 1 à Mpaka
– 9 à Thystere

Contacté par Sir Mategus 1er, Monsieur Jos KIGNOUMBI, réponds aux questions du Mwinda Project.

Sir Mategus 1er : Monsieur le Président, pour quelles raisons avoir initié ces paniers solidaires ?

Jos Kignoumbi : Nous avons initié les Paniers Solidaires parce que dès la mise en place du confinement, nous savions que certains seraient en difficultés, puisque nous ne pouvant pas exercer les activités habituelles. Dans de tels moments nous avons besoin de l’état, et comme l’état c’est tout le monde, nous avons initié un appel aux dons, dans la diaspora congolaise, auprès des entrepreneurs Congolais membres de l’union et à tous ceux qui voulaient contribuer. C’est une action de solidarité, ayant pris conscience que nous devons porter la responsabilité d’accompagner ceux qui ont en besoin, dans un moment de fragilité et de crise planétaire. La solidarité est l’expression de notre humanité il est donc normal qu’en de tels moments nous soyons au rendez-vous.

Sir Mategus 1er : Sur quelles bases furent désignées les 28 familles retenues ?

Jos Kignoumbi : Les 28 familles ont été désignée par des référents dans les quartiers où elles résident. Nous avons missionné des membres du réseau union afin de se rapprocher d’un référent de quartier pour qu’il nous fasse une liste de personnes vulnérables. Nous souhaitions que ce soit des gens neutres de l’union qui nous indiquent des bénéficiaires, ensuite avec les listes constituées, nous avons fait des visites de terrain, pour s’assurer que les personnes recensées existent et qu’elles sont dans le besoin.

Le caractère de la transparence et la bonne gestion des fonds récoltés étaient importants pour nous. Ce sont des deniers obtenus auprès de personnes qui croient en l’union et font confiance en notre organisation. C’est une grande responsabilité que de gérer de tels fonds pour qu’ils atteignent la destination souhaitée.

Sir Mategus 1er : avant le retour à la normale, projetez vous réaliser une autre initiative du genre ?

Jos Kignoumbi : Nous projetons de pérenniser cette action de Paniers Solidaires du Congo tous les ans, ce sera la matérialisation de notre responsabilité sociale. Nous ne pouvons parler de réussite économique en oubliant d’accompagner nos concitoyens.

Monsieur le Président, Merci.

Partager c'est aimer!

Related posts