Focus Mode 

Steve Ndiwa, parcours d’un dandy hipster

Partager c'est aimer!

STEVE NDJIWOUA de mon vrai nom; j’ai préféré faire court et rectifier l’erreur de l’officier d’état civil en adoptant le nom NDIWA comme diminutif.
Né le 12octobre 1989, je suis de nationalité camerounaise et ma ville natale est YAOUNDE.

Après l’obtention de mon baccalauréat en 2010; je suis venue m’inscrire en histoire à l’université de Yaoundé 1 … révoqué pour trois ans avec comme motif incitation à la révolte. Je me suis rabattu vers le club des arts plastiques de ma fac clandestinement, pour ne pas voir le temps passer car à la base je faisais aussi le dessin et j’écrivais des scénarios.

Ma peine de trois ans purgée je suis rentré cette fois-ci en fac étudier l’archéologie et la gestion du patrimoine mais, j’ai toujours trouvé l’école monotone et robotisant.

J’ai donc laissé et commencé à illustrer pour des magazines et enchainer des jobs tour à tour. C’est en travaillant pour la marque nescafé que deux réalisateurs, Américain et brésilien, qui passaient dans le coin on été attiré par l’aspect que je dégageais et m’ont proposé le casting pour un long métrage SCAM.REPUBLIC; ou je devais incarner le rôle de l’oncle d’un pirate informatique.
Test réussi avec brio. Après le rôle j’ai attiré plusieurs couturiers de la ville et j’ai posé comme modèle photo pour eux.

J’ai bénéficié d’une formation photographique octroyée par un photographe brésilien du nom de Victore Miranda. C’est à cet instant que j’ai développé une rage pour la photographie car c’était le seul moyen qui me permettait de cristalliser tout ce que je savais.

La mode, l’art et la photographie sont tous des éléments de la culture … fils de bottier et de vendeuse de vêtements j’ai commencé à aiguiser l’appétit pour le style très tôt . Mais je me retrouve mieux dans le mouvement dandy qui prône une ligne de gentleman et de respect face à des valeurs citoyennes que j’associe à L’historisme; style décontracté créer par des fans de bubble jazz en 1945 aux États-Unis.

Mon support d’expression en photographie est le monochrome noir et blanc car cette coloration me rappelle l’aspect d’une époque dite révolue pour certain mais qui ne cesse de transcender le temps et l’espace. Mon souci dans mon travail est de pouvoir avoir une base de données archivée de tous les grands artistes de mon pays et d’ailleurs, car beaucoup d’artistes visuels oublient des fois d’immortaliser certains moments anthologiques.

Partager c'est aimer!

Related posts