Autre Interview 

Yoan Taba, et son application Muendo

Partager c'est aimer!

Sir Mategus 1er : Yoan Taba merci d’accepter cette invitation du Mwinda Project. Du haut de vos 21 ans vous avez développé Muendo. Mais avant d’en savoir davantage sur l’application, parlez-nous de l’homme .

Yoan Taba : Je suis de nationalité Congolaise. J’ai obtenu un BTS en informatique de gestion, informatique ; et je suis passionné de musique, de découverte, du numérique et de la monétisation.
Je débute mes premières expériences numériques en 2016 en créant des sites web de vente d’articles en ligne. En fin 2018 je me lance dans le streaming et vente de musique en ligne et crée SINET DIGITAL avec mes collègues; et aujourd’hui je lance Muendo.

Sir Mategus 1er : Muendo, de quoi s’agit-il ?

Yoan Taba : Muendo est une application qui regorge une majeure  partie du web et permet de tout faire dans son une seule application. Son objectif, permettre d’avoir une utilisation simple rapide et intelligente. Elle inclut tout ce qui intéresse les internautes comme Facebook, Twitter, Instagram et plein d’autres.

Muendo est aussi une application de messagerie instantanée gratuite incluant une possibilité de publication vidéo comme YouTube elle permet de suivre la télé et d’écouter la radio, d’effectuer des achats en ligne via des grands magasins, d’écouter la musique en ligne, de faire des cours en ligne et obtenir des certificats etc.)

Sir Mategus 1er : Pour Muendo, à l’heure actuelle, quelles sont les statistiques d’utilisation ? et Quelles sont vos attentes sur le long terme ?

Yoan Taba : A l’heure actuelle, Muendo regroupe plus de 2000 utilisateurs.
Je travaille jour et nuit pour que d’ici quelques années Muendo puisse couvrir toute l’Afrique.

Sir Mategus 1er : Aviez-vous été confrontés à des difficultés particulières dans la mise en œuvre de Muendo ? et travaillez-vous à développer d’autres applications ?

Yoan Taba : Oui plusieurs… je l’ai développé pendant un mois, chaque jour j’apportais des modifications et améliorations pour que chaque utilisateur se retrouve.
Je travaille sur d’autres applications effectivement… et vous aurez des nouvelles dès qu’elles seront disponibles.

Sir Mategus 1er : Yoan Taba merci. Le mot de fin est pour vous.

Yoan Taba : Nous Africain avons une connaissance cachée en nous et nous pouvons l’utiliser pour faire avancer le monde.

Partager c'est aimer!

Related posts