Auteur Interview 

Sètondé Barbara, Hwenuxó Cé

Partager c'est aimer!

Sir Mategus 1er : Sètondé Barbara merci d’accepter cette invitation du Mwinda Project… vous publierez, courant décembre, votre tout premier livre …  » HWENUXO CÉ  » . Mais avant d’évoquer l’œuvre, parlez-nous de vous.

Sètondé Barbara : Je préfère qu’on se réfère à moi par Sètondé Barbara. Les deux sont mes prénoms, Sètondé mon prénom « Africain », dans ma langue Fon et Barbara celui du colonisateur (rires). J’ai 22 ans et je suis béninoise de nationalité, actuellement en Russie. Je suis étudiante en bachelor, en langues étrangères spécialisées en traduction et interprétation. Je suis polyglotte, je parle le français, l’anglais, le Russe et l’allemand. Passionnée de lecture et d’écriture. J’adore également cuisiner. Voilà un peu Sètondé Barbara.

Sir Mategus 1er :  » HWENUXO CÉ  » de l’idée à la réalisation…

Sètondé Barbara : Alors Hwenuxó Cé qui veut dire « mon histoire » en Fon, est mon histoire. L’histoire de ma vie. Un livre dans lequel je raconte mon enfance, mon adolescence et beaucoup d’événements malheureux. Un livre dans lequel je dénonce tout haut ces maux qui gangrènent notre société, Africaine surtout. Il s’agit entre autres du viol, des abus sexuels, du harcèlement en milieu scolaire etc. J’ai voulu utiliser mon histoire pour apporter un changement.

Sir Mategus 1er : Quel ont été les difficultés à surmonter pour enfin écrire ce livre ? et surtout , comment y êtes-vous parvenue ?

Sètondé Barbara : La plus grande difficulté était plus personnelle je dirai. S’agissant de mon histoire et de beaucoup de mauvais souvenirs, c’était plutôt un grand challenge de mettre tout ça sur papier. J’ai dû moi-même enclencher mon processus de guérison pour pouvoir y arriver et transmettre les émotions que je voulais. C’était d’abord une thérapie pour moi, écrire c’est ma thérapie, laisser les mots couler quand la bouche ne peut pas forcément le faire. Je me suis autoédité donc je n’ai pas rencontré de difficultés particulièrement. Bien vrai que le travail est beaucoup plus pesant étant donné que tu fais tout toi-même. J’ai fait le graphisme de ma couverture moi-même. Pour la mise en page, les corrections et relectures certains amis m’ont apportés de l’aide. Dans l’ensemble j’ai aimé le processus, ça m’a permis d’acquérir beaucoup de connaissances et révéler des talents cachés. Rires

Sir Mategus 1er : Ici nous vous proposons de jouer le jeu… c’est un extrait écrit, du concept les 4 cartons du Mwinda Project 

Sètondé Barbara : d’accord 

Carton bleu

Sir Mategus 1er : 3 auteurs qui vous inspirent ?

Sètondé Barbara : 

  • Chimamanda Ngozi Adichie
  • Paulo Coelho
  • Fatou Diome

Sir Mategus 1er : 3 sujets sur lesquelles vous ne manquerez d’inspirations ?

Sètondé Barbara : 

  • féminisme
  • découverte de soi, santé mentale,
  • violences sexuelles

Sir Mategus 1er : 3 choses que l’écriture vous a appris ?

Sètondé Barbara : 

  • L’écriture m’a appris à vivre et à être moi-même
  • L’écriture m’a appris à voir les choses sous plusieurs angles
  • L’écriture m’a appris à me connecter aux inconnus

Carton Vert

Sir Mategus 1er :  » HWENUXO CÉ « , livre, Afrique : utilisez ces mots dans une seule phrase.

Sètondé Barbara : Hwenuxó Cé est un livre qui va révolutionner et brider les tabous en Afrique. 

Sir Mategus 1er : quel est selon vous, la théorie du succès ?

Sètondé Barbara : Le succès c’est quand tu t’épanouies dans ce que tu fais, quand ça te procure bonheur et satisfaction. Pour moi le succès ne se mesure pas en biens matériaux, c’est une sensation personnelle qui se rapproche beaucoup plus à l’impact positif que l’on a sur son entourage. C’est ce que tu laisses derrière toi. 

Sir Mategus 1er : Merci Sètondé Barbara. C’est à vous de conclure à présent. 

Sètondé Barbara : Pour terminer je dirai aux femmes Africaines qu’il est temps qu’elles fassent entendre  leurs voix. Le monde a besoin de connaître votre histoire car c’est ce que vous avez de plus précieux. Si on ne vous donne pas le respect que vous méritez, allez l’arracher contre vents et marées.

Partager c'est aimer!

Related posts

Laissez un commentaire